Association Sportive de Saint-Vougay : site officiel du club de foot de ST VOUGAY - footeo

Confessions intimes / les recrues

4 novembre 2013 - 21:34

Pour cet épisode, rendez-vous avec deux recrues de l’ASSV, Jéremy Pelleau et Kévin Le Ven, alias Bamako ou Bamak’ ! Un tennisman de Plouvorn à qui le bras ne sert pas qu’à taper la petite balle jaune et un rugbyman de Plabennec, surnommé « le rond point » à Saint Voug’, car avant d’en faire le tour pour lui choper la balle t’es déjà arrivé à la troisième sortie … Imbougeable le talonneur du RC Plabennec ! Les deux acolytes sont également d’excellents éléments en piste et ne sont pas étrangers à la bonne ambiance qui continue de régner au club en cette nouvelle saison ! Interview croisée.

 

1- Tout d’abord, petite présentation, qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? 

LE P’TIT PELLEAU : Je viens d'une petite bourgade, Plouvorn où il fait bon vivre. 

BAMAK’ : Plouguerneau de naissance et Saint Nouga d'adoption.


2- Qu’est-ce qui vous a fait signer à St Vougay pour cette nouvelle saison ?

LE P’TIT PELLEAU : On va dire que Campi (Mathieu Le Jeune) a été un peu insistant pour ma venue parce qu'il voulait plus me parler si je ne signais pas ... Un peu radical certes mais efficace. 

BAMAK’ : Le pain saucisson de la troisième mi-temps et les deux tranches de jambons prévues dans mon transfert depuis l’ES Tréflez.


3- Un p’tit mot sur vos trois premiers mois à l’ASSV ? 

LE P’TIT PELLEAU : Torride, sensationnel ... Je m'épanouis pleinement dans ce club, mon intégration n'a pas été difficile ! Les joueurs sont sympathiques, adorateurs, fêtards mais qui ont surtout l'esprit club et c'est beau à voir ! 

BAMAK’ : Un match en championnat, un but et une demi passe décisive et que des guez ! Et des nouveaux amis sur facebook, ma religion !


4- Ces derniers temps à l’entrainement, il y a un peu d’électricité dans l’air entre vous deux … Une explication à tout ça ? 

LE P’TIT PELLEAU : On va dire que Bamako est un joueur hors du commun qu'on ne croise pas dans tous les coins du canton ... Mais les tensions qu'il peut y avoir sur le terrain ne sont que mineures, des sautes d'humeur mais rien de plus. 

BAMAK’ : Le coach m’a donné l'ordre de lester Pelleau (il a essayé m'allumer par derrière). Est-il homo ? Mon cœur n’est pas à prendre.


5- Vous fréquentez tous les deux régulièrement le monde de la nuit. Plutôt fêtards les gars ? 

LE P’TIT PELLEAU : Ce n’est pas que ça me dérange en effet, je suis assez turbulent et joyeux en soirée mais je ne fais que suivre les collègues. 

BAMAK’ : Je suis le David Guetta, Mike Tyson du monde « aberien » (du pays des Abers), après une expérience dans le Léon (videur au Neptune) ... Je n'ai jamais croisé sur ma route le Pelleau sinon le dimanche il n'aurait jamais pu être présent aux matchs!!!!


6- Il paraît que quand on verse du chocolat dans un champ de blé ça fait des Chocapic. Qu’est-ce que ça ferait si on versait de la bière dans un champ de maïs ? 

LE P’TIT PELLEAU : Je ne verse personnellement jamais de bière à côté donc je ne peux répondre à cette question qui me paraît idiote.

BAMAK’ : Ne buvant pas de bière je dirais du pop corn !


7- Lequel de vous deux est le meilleur au foot ?

LE P’TIT PELLEAU :Bamako ! Physiquement, c'est costaud ! J'avoue qu'il a quelques lacunes devant le but mais cela devrait disparaître après de longues heures d'entrainement, de longues heures par contre !!

BAMAK’ : Le meilleur c’est moi au niveau de mes stats ... Pelleau est plus un joueur de tête.


8- Demain c’est l’apocalypse. Que feriez-vous pour votre dernier jour sur Terre ?

LE P’TIT PELLEAU : Une petite douche pour se pisser dessus (Max, Jako … elle est pour vous celle là!!)

BAMAK’ :M'endetter jusqu'au dernier centime !


9- D’ailleurs, lors de ce dernier jour vous rencontrez Mimi Mathy qui vous propose une sieste crapuleuse. Vous vous laissez tenter ?

LE P’TIT PELLEAU : Pourquoi pas! Faudrait avoir un petit apéro sur la table après par contre! Enfin je ne m'attendais pas un GRAND apéro avec Mimi ...

BAMAK’ : Ma mère m’a toujours dit qu’il fallait aider son prochain ... donc OUIII !!


10- Le mot de la fin ?

LE P’TIT PELLEAU : Dégueu'! Et je ne dirais pas un mot de plus, tout le monde comprendra ce que je veux dire. Suivez mon regard …

(LE STAFF : Sans doute fait-il allusion aux boissons alcoolisées ?)

BAMAK’ :Pelleau I love you !

Commentaires

GROUPEMENT DES JEUNES DU HAUT LÉON